Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aurélie LAUMONT

Aurélie LAUMONT

Blog d'une étalonneuse numérique


Restauration de RUDE JOURNEE POUR LA REINE de René Allio

Publié par Aurélie LAUMONT sur 6 Octobre 2013, 08:45am

Catégories : #Long métrage

A l'occasion d'une rétrospective sur René Allio prochainement à la Cinémathèque de Paris, 11 films sont actuellement en restauration, et j'ai le plaisir d'en étalonner 3 d'entre eux : "RUDE JOURNEE POUR LA REINE", "MATELOT 512", et "LA VIEILLE DAME INDIGNE".

"RUDE JOURNEE POUR LA REINE" est un film de 1973, avec Simone Signoret, Jacques Debary et Olivier Perrier, l'histoire d'une femme de ménage qui s'envade en rêve pour sortir de sa vie de famille, et se projette dans des scénarios de cinéma ou d'Histoire.

reprise-rude-journee-pour-la-reine-de-rene-allio,M25428

 

Après état des lieux des éléments existants, il est apparu judicieux de restaurer le film directement à partir du négatif original, étant de bien meilleure qualité. En ce qui concerne "Rude journée pour la reine", nous n'avions d'ailleurs pas retrouvé de copie positive ! Ce qui pose un problème majeur lorsqu'il s'agit d'un vieux film : nous n'avons pas de référence d'étalonnage. Je rappelle ici que la copie positive donne une direction de lumière, puisqu'elle est étalonnée en photochimie, alors que le négatif n'est que le reflet du tournage. La seule pseudo référence qu'il m'ait été donnée fût un DVD d'une VHS de l'époque, de quoi faire pâlir n'importe quel étalonneur...! 

J'ai donc commencé l'étalonnage des scans 2K, seule avec mon brave DVD, essayant tant bien que mal de comprendre comment interpréter cette image. Très rapidement, je fût confrontée à une problématique : comment travaillait-on les couleurs de la pellicule ? J'ai pourtant débuté mon métier sur les télécinémas URSA et SPIRIT, ajustant les channels du signal et retrouvant la pose de chaque négatif, je pensais donc retrouver facilement la bonne méthode. Mais maintenant que je suis sur un système numérique plus perfectionné, doté d'outils plus nombreux et plus précis qu'à l'époque, me voilà à chercher...

On oublie vite la texture du 35 mm, sa répartition des gris, sa douceur, ses couleurs si particulières, notamment sur les peaux, oui on oublie, et j'ai oublié. C'est avec effroi que je réalise à quel point nous sommes conditionnés aujourd'hui à une certaine image, toujours brillante...

Clerval.jpgDans mon épopée de restauration, j'ai eu la chance de recevoir la visite de Monsieur Denis Clerval, chef opérateur de "Rude journée pour la reine", et qui venait me délivrer, représentant à lui tout seul l'unique référence du film, René Allio nous ayant quitté en 1995. Nous avons travaillé ensemble 4 jours, le temps d'ajuster chaque scène, des moments exquis avec un homme délicieux, qui m'a nourrie de ses anecdotes en plus de son savoir, me faisant voyager dans une autre époque. Nous parlions d'ailleurs de cinéma, et je garde une phrase de Denys : "De voir des images très vilaines, ça donne des idées"... à méditer.

 

Cette expérience a été pour moi très enrichissante, car elle m'a mise dans l'inconfort et m'a obligée à chercher comment faire avec nos outils d'aujourd'hui. Ce film réveille aussi beaucoup de nostalgie, car je prends encore plus conscience de cette texture que nous avons perdue avec le passage au numérique, bien sûr je le savais déjà, mais de le revoir maintenant me semble encore plus criant.

 

logo scratch

Cosmodigital logo

 

20130730 122929

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents