Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aurélie LAUMONT

Aurélie LAUMONT

Blog d'une étalonneuse numérique


9-3, MEMOIRE D'UN TERRITOIRE

Publié par Aurélie LAUMONT sur 13 Octobre 2008, 16:05pm

Catégories : #Actu

Je viens de découvrir un documentaire intitulé "9-3, mémoire d'un territoire" produit par Canal et réalisé par Yasmina Benguigui. 

C'est un film excellent, que je vous recommande chaleureusement, car on y apprend toute l'histoire de ce département, et de ses populations, acheminées dès la fin du siècle dernier comme main d'oeuvre bon marché pour les industries chimiques et insalubres, et qui venaient de toute l'Europe : Espagne, Portugal, Italie, Pologne, Allemagne...


La région de la Seine Saint Denis était à la fin du siècle dernier et jusqu'à la seconde guerre mondiale la plus grande région industrielle d'Europe. A deux pas de Paris, les industries poussaient comme des champignons, les transports de marchandises étant facilités par la Seine.

Les villes se sont bâties autour de ces industries, et à l'époque aucune précaution n'était prise sur les rejets industriels, ni sur les conditions de travail du personnel qui étaient abominables. Les gens mourraient au bout de quelques années à cotoyer du mercure, plomb, soude, soufre, etc... Les sols étaient très vite pollués et les gens vivaient dans des bidonvilles et des taudis.




Jusqu'à la fin des années 50, les enfants d'ouvriers de la Seine Saint Denis travaillaient, la scolarité s'arrêtait au primaire : aucun collège, ni lycée!! L'avenir d'un jeune était vite aiguillé... c'est l'enfermement du monde ouvrier.


Arrivera ensuite en 1954 après un appel de l'Abbé Pierre, une large politique d'urbanisation où l'Etat décide d'implanter des constructions massives au nord de la Seine, car les autres municipalités ne veulent pas de ce type de bâtiment. On veut construire vite et le moins cher possible (concours MILLION), au point que même certains architectes de l'époque ont refusé de bâtir avec un tel cahier des charges !! 
Les premiers HLM arrivent, des tours immenses, des blocs d'une largeur comme je n'ai jamais vu... on dirait des cages à lapins...
Les attributions de ces logements étaient faites de façon à constituer des ghétos, toutes les populations qui gênaient la capitale étaient rabattues ici.



En 1962, une politique de décolonisation dirigent de nouvelles populations vers la métropole, c'est le cas de la Martinique par exemple.


Le département du
n° 93 est créé le 10 Juillet 1964, ex-numéro de département de Constantine en Algérie, dans une réforme de réorganisation de la région parisienne.


Puis les industries sont progressivement délocalisées en province, subventionnées par l'Etat pour désenclaver la région et redistribuer les richesses sur le territoire...  peu à peu la population se retrouve sans emploi et la colère gronde, beaucoup de manifestations. Une vague communiste marque beaucoup les quartiers à cette époque.
La désindustrialisation n'est pas reconstructrice, et les villes se vident.
Les immeubles commencent à se délabrer et personne n'est prêt à investir de l'argent pour leur entretien...



En 1989, une transformation des cités commencent comme à la Courneuve, mais les chantiers n'ont jamais été vraiment terminés...


La population est globalement très jeune et le taux de chômage est très élevé.
Les gens sont excédés du manque d'intérêt des pouvoirs publics, ils sont laissés à l'abandon, sans argent, la population étant majoritairement pauvre ou de classe moyenne. La colère et la violence montent ...


Les violences de Novembre 2005 ne sont pas loin...


La pollution des sols reste un véritable problème encore aujourd'hui (la terre a été polluée à moins de 40 cm de la surface du sol, par 60% de métaux lourds), et personne ne veut s'y pencher, déjà pour éviter une médiatisation de l'information et aussi pour une question d'argent, car une dépollution coûterait extrêmement cher... 


J'aimerais pouvoir montrer aujourd'hui ce documentaire à tous les gens qui ont peur de la banlieue, qui la méprise en la regardant sur TF1, et qui ne connait rien d'elle. J'aimerais qu'ils puissent, l'espace d'un instant, essayer de comprendre ce qu'il se passe, de prendre conscience de la ghétoïsation dans ces quartiers et de son impact négatif pour l'avenir d'un pays tout entier. Cesser d'avoir peur de celui qui est différent.

Chacun a sa place.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents