Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aurélie LAUMONT

Aurélie LAUMONT

Blog d'une étalonneuse numérique


Formation BASELIGHT à Londres

Publié par Aurélie LAUMONT sur 13 Juillet 2008, 16:44pm

Catégories : #Actu

La console d'étalonnage BLACKBOARD est d'origine anglaise, distribuée par Filmlight, elle s'accompagne du système BASELIGHT et n'est quasiment pas implantée en France, à cause de son coût. Seules les sociétés BUFF et les laboratoires GTC en ont fait le pari. Sa catégorie de prix s'apparente à celle du Lustre, et seules les grosses productions peuvent se le permettre...

Personnellement, j'ai découvert cette console pour la première fois au salon de l'IDIFF à Paris en janvier dernier, et j'ai tout de suite eu le coup de foudre pour son pupitre, entièrement rétro-éclairé avec une belle ergonomie... c'est important aussi pour l'étalonneur !
L'envie m'est venue très vite d'apprendre cet outil et de concquérir la France et l'Europe !.... En effet seulement quelques étalonneurs français le maîtrisent aujourd'hui.
Alors je suis partie à Londres... Une occasion également de faire de jolies rencontres !

Mon formateur s'appelle Tom dans un premier temps, de chez Filmlight, puis c'est David Gabris, un étalonneur free-lance confirmé, qui prend la suite et nous fait partager son expérience. Deux visions différentes et complémentaires, qui m'ont permis de mieux cerner cet outil...

La projection numérique est en 2K, et nous avons la chance de pouvoir travailler sur les images du dernier James Bond, "Casino Royal".



Globalement ce système fonctionne dans la même logique qu'un Lustre.
Côté étalonnage, la console est vraiment très intuitive à utiliser, les menus se trouvent très facilement et s'ouvrent tels des dossiers sur les petits écrans LCD. Elle fonctionne avec un stylet, comme c'est le cas avec le pupitre proposé par Lustre dans sa version 2008, et comme tous les pupitres qui sortent sur le marché actuellement.

On retrouve toutes les fonctions plus ou moins classiques maintenant : primaires, secondaires, masques, trackings à un ou plusieurs points, mémoires d'images à plusieurs endroits, travail sur les courbes de façon vraiment très détaillée....

La première chose qui me frappe c'est la finesse de détection de couleurs dans les secondaires, qui ajoutée à une correction plutôt "osée", garde le temps réél ! et c'est beau !... Pas un seul bug en trois jours.
L'autre option qui me charme c'est la possibilité de pouvoir garder en mémoire sur toute la durée du film plusieurs versions pour chaque plan ! De quoi satisfaire les chefs opérateurs indécis...!

Vraiment c'est le côté pratique d'ouverture des options et de travail efficace qui est mis en avant sur cet outil, je suis impressionnée.

Etant revenue en France, je lui cherche toujours des défauts. Mis à part son prix, je crois que les seules limites sont celles de notre imagination...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents